Reportée en 2021 en raison de la pandémie de coronavirus, la 74e édition du Tour de Romandie aurait dû se disputer la semaine dernière. Remportée en 2018 et 2019 par Primoz Roglic (Jumbo-Visma), l’épreuve helvète, qui appartient au calendrier WorldTour et est un point de passage important pour les coureurs focalisés sur le Tour d’Italie, pourra-t-elle cependant survivre à la crise économique actuelle ? Interrogé par RTS, Richard Chassot, le directeur du Tour de Romandie, a émis quelques réserves sur le sujet dernièrement.

Primoz Roglic vainqueur du Tour de Romandie 2019

« La plus grande crainte est la crainte économiqueOn vit du sponsoring. C’est un sport gratuit pour le public. On craint quand même de savoir si on existera encore en 2021. Cela dépendra de l’aide des sponsors, de l’Etat, de la Loterie Romande. On a dépensé de l’argent cette année pour préparer l’édition 2020. Forcément, il faut reporter ces coûts à l’année prochaine. Le Tour de Romandie fait très peu de bénéfices, voire même des déficits certaines années. Cela veut dire qu’on n’a pas les réserves nécessaires. Il faut absolument trouver de l’argent et c’est un des secteurs où il faut être créatif. »

Source : https://www.cyclismactu.net/

SUIVEZ EN DIRECT LES éTAPES

Kevin GazaudRonde De L’Oise © 2020. Tous droits réservés.